Préface d'Yves Vincent

Préface d'Yves Vincent

LE FANTÔME DE LAFLEUR   contes et nouvelles de Christian Navarro-Ferret
     

 

Yves_Vincent_NB

 

YVES VINCENT est acteur de cinéma. Il a joué dans des pièces mythiques : "Un Tramway nommé Désir", avec Arletty, "Thé et Sympathie", avec Ingrid Bergman.

Il a également publié ses mémoires "Voulez-vous en sourire avec moi ?" chez Christian Navarro

   

 

Préface d'Yves Vincent

Acteur de cinéma

"Aux heures de mon adolescence, je croyais naïvement qu’il suffisait d’aligner douze pieds pour faire un alexandrin ! Ma mère souriait gentiment à mes tentatives enfantines. Lorsqu’elle eut connaissance, quelques années plus tard, de mon ambition littéraire, elle me demanda instamment de lire la définition que Théodore de Banville donnait de la poésie. Ce fut, pour moi, une révélation et un grand étonnement.

J’ai appris ce texte par cœur. Je l’ai retenu pendant des décennies… et puis le temps a couvert d’un nuage gris les termes exacts. Mais l’enseignement que j’ai gardé de cet écrivain oublié du XIXème siècle perdure à tout jamais.

Banville assurait que le sens même d’une oeuvre littéraire se définit par un assemblage de sons.

J’ai retrouvé ce précepte chez bien des auteurs. Je parle de ceux qui construisent leurs textes comme un musicien le ferait d’une page symphonique. Mais je veux parler aussi des écrivains dont la prose tintinnabule aux oreilles particulièrement exigeantes.

C’est ce que je ressens, en lisant Christian Navarro-Ferret. Des anecdotes toujours très construites, certes, mais très souvent enguirlandées (Claudel dixit) d’une traîne d’adjectifs qui sonorisent l’ensemble, le rendent vivant et surtout créent un décor indispensable à l’action.

Sans vouloir établir la moindre comparaison, j’avais alors ressenti ce même plaisir lorsque mes premières lectures m’avaient ouvert aux atmosphères d’un Zola ou d’un Maupassant.

Je souhaite, à tous les lecteurs des textes de Christian Navarro-Ferret, cette subtile jouissance que connaissent si bien les amoureux de la grande littérature."

   

 

Le_Fantome_de_Lafleur_-_Couverture_officielle_2